La cavalerie , corps d’élite de l’armée gauloise.

C’est une armée de professionnels, qui se consacrent à la chasse et à la guerre, la première étant un entraînement pour la seconde. L’armement est identique à celui de l’infanterie  légere et lourde, lance, bouclier, épée et selon, casque, cotte de mailles.

cavalerie-2012-07-21-005.jpg

Reconstitution d'un  cavalier Arverne

Cavalier Arverne

(Cotte de maille Type Corent, d'un casque type "Port", épée, d'une lance, d'un bouclier)

 

L'entité de base de cette cavalerie se nomme Trimarcisia ( trinôme de cavalier). Elle se compose d'un cavalier, "Equite"(chevalier) et de ses deux servants d'armes "Ambactes",(ceux qui servent, écuyers).

Techniquement l'Equite est au combat et les Ambactes sont en retrait. 

Ils portent assistance à leur "maître":

  • Remplacement d'une arme défectueuse.
  • Remplacement du cheval blessé ou tué.
  • Remplacement de l'Equite si celui-ci est blessé ou tué...

Un aristocrate, une riche propriétaire terrien ou un guerrier émérite, pouvaient posséder leur propre, voir plusieurs Trimarcisia.

Au plus fort de la guerre des gaules, la coalition militaire commandée par le chef Arverne VERCINGETORIX, alignait  entre autres, 15000 cavaliers.

Nota: Durant les combats de  l'été -52, la multitude de chefs, dans les rangs de la cavalerie gauloise ( Arverne, Eduens, Lemovice....) a créé des dysfonctionnments et des actes irréfléchis;  Le renfort de la cavalerie germaine, donna une issue favorable  pour les légions romaines. 

 

Les chevaux autochtones sont en général de petites tailles (1m10 à 1m20 au garrot), les nobles  prisaient ceux de grandes tailles (1 m30 et plus , au garrot) , qu’ils importaient et achetaient à prix d’or.

Les Gaulois utilisaient une selle dite "selle à  corne", elle n'avait pas d'étrier. Pour les cavaliers les plus riches, l'harnachement était agrémenté de phaléres ( disque de bronze décoratif et assurant la jonction entre deux sangles  de cuir)

Les chevaux n’étaient pas ferrés (aucune piste serieuse à ce sujet).

 

32.jpg

 

 

Cavalier Arverne et sa monture.

(entre évocation et  reconstitution )